Rubrique :  Les gencives

Parodontie non chirurgicale et ultra-son

Le parodonte est constitué de quatre tissus: la gencive, l'os alvéolaire, le ligament alvéolo-dentaire et le cément. Lorsque la maladie parodontale se limite à la gencive, on parle de gingivite. Lorsqu'elle touche l'ensemble du parodonte, on parle de parodontite

Ils existents deux types de traitement, le traiment chirurgical et le non chirurgical.

Le traitement non chirurgical est le premier à entreprendre

Hygiène bucco-dentaire

C'est le préalable à tout traitement parodontal. Aucun traitement ne pourra être efficace en l'absence d'une bonne hygiène. Le brossage des dents doit être réalisé deux fois par jour (mininum), pendant au moins trois minutes, avec une brosse à dents souple, et complété par le fil dentaire ou des brossettes interdentaires.

Détartrage

Le tartre est éliminé à l'aide d'instruments à ultrasons (détartreur).

Surfaçage radiculaire

Lorsque la gencive est décollée, on peut susciter son ré-attachement en réalisant une désinfection mécanique de la surface de la racine. Cette désinfection mécanique n’est rien d’autre qu’un travail de lissage de la surface en question.

Cette désinfection mécanique est appelée : surfaçage radiculaire. Elle sera réalisée après le détartrage. Cette opération ne concerne que la partie sous-gingivale de la surface radiculaire. Le surfaçage radiculaire est presque toujours réalisé sous anesthésie locale. Il est réalisé, le plus souvent par voie non chirurgicale. 

 

Parodontologie Laser

Concernant le traitement des poches parodontales, le laser est un outil non chirurgical très efficace.

Fonction : Il nettoie et désinfecte les poches, grâce à son action stérilisante et anti-inflammatoire. Associé à un détartrage-surfaçage radiculaire, les dentistes obtiennent souvent d'excellents résultats, avec des reconstitutions osseuses.

Ce traitement permet le réattachement des tissus le long de la racine des dents, ce qui élimine la mobilité dentaire. Il permet aussi d'éliminer les saignements de gencive et la mauvaise haleine d'origine gingivale.

 

 

 

Article rédigé par le praticien le 22/10/2012